Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
21 décembre 2015 1 21 /12 /décembre /2015 20:00

Plus qu'un simple manque,
Plus que la solitude passagère,
Ce sentiment, triste saltimbanque,
Revient, inlassable aux heures messagères.
Il apporte sa cohorte d'incohérences,
Ces souvenirs pourtant si plaisants
Désormais frappés d'une autre apparence,
Ce bleu nostalgique, pâle, omniprésent.
Tant d'images frappent à la porte
De mon esprit par trop perturbé,
Chacune qu'une larme transporte
Vers un ciel parfois bien encombré.
On le dirait d'humeur funeste
Chargé du mal qui ronge ma surface
De l'abîme où il prit son envol modeste,
Vers ma clarté, éphémère interface.
Pourquoi le temps, d'une aiguille aléatoire,
Rappelle, au hasard ou à dessein,
Combien le passé ne sera plus qu'avatar,
Quand se bousculent les souvenirs assassins ?
Lorsque s'éloigneront les turpitudes,
Que mon esprit aura retrouvé pleine décence,
Si me quittent les tristes attitudes,
Il restera, au fond de moi, une inconsolable absence.

 

Repost 0
Published by François - dans Mélancolies
commenter cet article
11 décembre 2015 5 11 /12 /décembre /2015 13:58

Un parmi tant d'autres, mais tellement précieux,
L'un de plus beaux de tous mes jeunes souvenirs,
Ô combien attachant, si souvent contagieux,
Gravé dans ma mémoire, un tendre sourire.

 

Pourquoi l'esprit choisirait parmi tant d'images
(Ou peut-être le coeur influence la mise ?)
Celle-là même qui conduirait au naufrage
Mes yeux assaillis par la détresse soumise ?

 

Se pourrait-il que la résistance soit vaine ?
Et qu'il faille laisser les flots salés bénir
Toutes ces joies passées par leurs furtives peines ?

 

Lors mieux vaut quelques pleurs pour apaiser l'absence,
Car ce sourire, qui ne saurait revenir,
Jamais les larmes n'en effaceront l'essence.

 

Repost 0
Published by François - dans Mélancolies
commenter cet article
22 novembre 2015 7 22 /11 /novembre /2015 19:31

Comme ton regard qui, parfois, me taquine
Quand nos iris, tendrement, s'acoquinent,
Lorsque tu laisses aller ta vaine vigilance,
Volontairement ? En réponse, malicieux silence.

 

Bleu lascif

Comme certaines envies souvent inaccessibles,
Exaucées avec brio, à revers visibles,
En soyeux reflets sur tes jambes étendues,
Toutes de marine voilées, tu te pares d'inattendu.

 

Bleu lascif

Se pourrait-il alors qu'une caresse s'invite,
Sur ce voilage amateur de tactile visite ?
Se pourrait-il qu'une pose si lascive
Envoie pour signal une généreuse missive ?!

 

Bleu lascif
Repost 0
Published by François - dans Dentelles câlines
commenter cet article
11 novembre 2015 3 11 /11 /novembre /2015 10:00

De tes lèvres vernies d'un sulfureux coloris
A tes pieds chaussés d'escarpins stroboscopiques,
Comme le fil qui conduit par allégorie,
Rouge se décline en nuances entropiques.

 

A la pulpe en carmin pour tentation discrète,
Arabesques infinis au généreux buste,
A la robe en pourpre, la scène où l'interprète,
Récite ses noires dentelles au plus juste.

 

Dans mon cœur qui palpite de toute évidence,
Lancé sans retenue à folle cadence,
Dans mes yeux où crépitent braises à foison,

 

Se reflètent ces couleurs, nuances ardentes,
Plus encore, y miroitent les heures trépidantes
À naître de ce désir, ce si doux poison...

 

Rouge
Rouge
Rouge
Rouge
Repost 0
Published by François - dans Dentelles câlines
commenter cet article
5 novembre 2015 4 05 /11 /novembre /2015 21:14

La pudeur se fait désormais bien illusoire,
Quand du visuel nulle entrave ne subsiste,
Que les dentelles se répondent en miroir
Prémices ou nirvâna des duettistes ?

 

Du vouvoiement de ces étoffes aguicheuses,
En dialogue timide et pourtant assumé,
Bientôt, par crissements des jambes ravageuses,
Le tutoiement s'impose, comme présumé.

 

De cette profusion de détails à chérir,
Disséminés parmi les courbes voluptueuses,
Naît ce trouble intense réticent à guérir.

 

Brillance du regard en joueur capturé,
Se laisse emmener sur ces voies sinueuses,
Vers l'intimation à adopter l'epuré...?

 

Repost 0
Published by François - dans Dentelles câlines
commenter cet article
21 octobre 2015 3 21 /10 /octobre /2015 20:00
Quatuor complice - Suggestion d'érotisme

A mesure que viennent les poses lascives,
Que les jarretelles partent à l'aventure,
Chaque image comme séduisante missive :
"Féminité affichée sous toutes coutures".

 

Chaque aperçu de richesse dissimulée,
Limite éventuelle d'inconsciente décence,
Évoque ce qui ne saurait se révéler,
Que l'esprit imagine de toute évidence.

 

Sans plus de retenue, les revers ne se cachent,
Pas plus que le galbe voluptueux des cuisses,
Initiant la vision des monts en discrets flashes.

 

L'apothéose lève partie du mystère,
Quand après la surprise d'un regard complice,
D'un murmure jupe et robe glissent à terre...

 

 

Un grand merci à Imajill & son chéri pour ces merveilleux moments...

Repost 0
Published by François - dans Dentelles câlines
commenter cet article
14 octobre 2015 3 14 /10 /octobre /2015 20:00
Quatuor complice - Naissance de l'émotion

Aussitôt révélés, les revers ne s'effacent,
Laissant parfois apparaître l'inespéré,
Le velours diaphane dont jamais ne se lasse,
Si haut perché, de jarretelles entouré.

 

Puis de solitaires, les gambettes se doublent,
Dans un surprenant duo de fils conducteurs,
Croisements merveilleux que les regards se troublent,
L'objectif crépitant d'appel séducteur.

 

Devant puis derrière, ballet de hauts talons,
L'imaginaire révolu prend corps et charme,
Sous les traits alignés jusqu'aux précieux galons.

 

Pour ce spectacle de grâces reflétées,
Rarissime alliance que tout regard désarme,
Me laisse le cœur par l'émotion apprêté.

 

Quatuor complice - Naissance de l'émotion
Quatuor complice - Naissance de l'émotion
Repost 0
Published by François - dans Dentelles câlines
commenter cet article
9 octobre 2015 5 09 /10 /octobre /2015 20:00
Quatuor complice - L'apparition de la sensualité

Elle naît discrète, feignant la fantaisie,
Quand si peu affiche mais tellement s'exprime,
De simples coutures pour indices saisis
Au vol espiègle d'un regard brillant de rimes.

 

Elle se décline en plusieurs géométries,
Aussi bien rectangulaire ou pyramidale,
Ci-bas prolongeant les talons en symétrie,
Vers des cimes crissantes, tactiles dédales ?

 

Si d'heureuses circonstances la multiplient,
Pour le plaisir intense d'une habile capture,
Seuls quelques détails feraient le moindre pli.

 

En pleine lecture, sur ou entre les lignes,
Se devinent, après séduisante filature,
Les revers où la Sensualité fait signe.

 

Quatuor complice - L'apparition de la sensualité
Quatuor complice - L'apparition de la sensualité
Repost 0
Published by François - dans Dentelles câlines
commenter cet article
4 octobre 2015 7 04 /10 /octobre /2015 20:00
Quatuor complice - L'accroche du regard

Au beau milieu de ce tableau immaculé
Apparaissent une à une deux silhouettes,
Courbes où le regard ne peut plus reculer,
Épris de volupté à chaque pirouette.

 

Dans sa folle danse de trésor à merveille,
Il s'arrête ci et là, au cœur d'un visage,
Dans le cou se faufile, un frisson réveille,
Vers l'alcôve de dentelles qu'il envisage.

 

Il butine entre décolletés aguicheurs,
Puis chemine au gré des étoffes épousantes,
Surprenant même quelques reliefs prometteurs.

 

Descendu au plus bas de ce précieux chemin,
Adossée en finesse aux jambes attisantes,
Il rencontre celle-là, qui lui tend la main.

 

Quatuor complice - L'accroche du regard
Quatuor complice - L'accroche du regard
Repost 0
Published by François - dans Dentelles câlines
commenter cet article
1 octobre 2015 4 01 /10 /octobre /2015 20:45

Comme préambule à quelques vers à venir...

 

Quatuor complice - Préambule
Repost 0
Published by François - dans Dentelles câlines
commenter cet article

Présentation

  • : Rêveries en vers
  • : Quelques mots qui ont cheminé dans mon esprit au gré des inspirations, au fil du temps...
  • Contact

Information

Tous les textes de ce blog, sauf mention contraire, sont écrits de ma main, merci de ne pas les reproduire ou, au moins, par courtoisie, m'en avertir...

Recherche

Pages

Quelques belles photos