Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 janvier 2010 4 28 /01 /janvier /2010 06:47

Lorsque réalité se mue en rêverie,
Je me laisse emporter dans mille et un songes,
Un océan où, les yeux fermés, je plonge,
L'esprit qui coule dans ces pensées infinies.

Parfois claires, si proche de la surface,
Ces eaux me caressent d'innombrables ondes,
De leur nageoires, ils m'accueillent dans leur monde,
Des dauphins, autour de moi, bravant l'audace. 

Parfois troubles, inhibant ma clairvoyance,
Ces eaux qui m'entourent déguisent mes envies
En images furtives, en reflets de vie,
Lumières bien ternes pour de douces offenses.

Enfin parfois sombres, ces eaux, si tenaces
Que mes yeux, fermés, ne peuvent pas voir
Les vapeurs acides sorties des fumeurs noirs,
Qui subliment mes ivresses abyssales.

Retour en surface de mon existence,
Remonté des profondeurs de mon inconscient,
J'émerge entre les vagues de cet océan,
Où navigue mon intime insouciance.

Partager cet article

Repost 0
Published by François - dans Rêveries
commenter cet article

commentaires

armandie 29/01/2010 23:11


la rêverie dans les troubles ou la limpidité de l'eau qui offre toujours mille et une façons de percevoir des sensations, c'est ainsi que je ressens ici ce poème.
mille et une rêveries...
Baisers

Armandie


François 30/01/2010 10:17


C'est ainsi que je l'ai ressenti en l'écrivant... la rêverie me plonge dans des troubles plus ou moins grands, dont la proximité avec la réalité n'est pas toujours la même suivant la profondeur de
mes songes... Merci de ce partage.
Baisers,
François


Mounette 29/01/2010 00:13


Savoir accepter le côté noir de son innocence§
J'aimé ces mots
Mounette


François 29/01/2010 07:02



Merci beaucoup !



Lise 28/01/2010 17:03


Bonjour,
Oui... il est des moments dans la vie où l'on nage en "eaux troubles", le tout est de savoir remonter à temps la surface pour empêcher que l'on se noie. Très bel écrit. Amitié. Lise


François 29/01/2010 07:00



On ne remonte pas toujours totalement indemne de ses rêveries, mais il faut juste émerger suffisamment... :)))
Amitiés,
François



Lynédice 28/01/2010 12:26


La fluidité de tes vers est très agréable : merci pour ce délicieux moment de lecture et d'évasion !


François 29/01/2010 06:57


Merci beaucoup !


goutdemiel 28/01/2010 09:05


Bonjour François !

Eh oui ! La vie a plus d'un tour dans son sac...
Nous voguons parfois entre la réalité et la fiction ! Nos émotions, nos douleurs, nos espérances et vogue la galère !
Le réveil est parfois dur...c'est la vie !
Merci pour le partage !

Amicales pensées.Kamel


François 28/01/2010 09:40


Mes rêveries sont ainsi faites, partagées entre ces différents sentiments... :)))
Amitiés,
François.


Présentation

  • : Rêveries en vers
  • : Quelques mots qui ont cheminé dans mon esprit au gré des inspirations, au fil du temps...
  • Contact

Information

Tous les textes de ce blog, sauf mention contraire, sont écrits de ma main, merci de ne pas les reproduire ou, au moins, par courtoisie, m'en avertir...

Recherche

Pages

Quelques belles photos