Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 janvier 2010 2 12 /01 /janvier /2010 07:36

En haut de l'escalier, elle se dandine,
Elle sait me charmer, cette tendre coquine,
Lascivement montée en haut de mes rêves,
Voilà qu'elle attise un désir qui s'élève.

Ses mains se posent sur ce peu de dentelle ;
Des doigts joueurs taquinent les jarretelles,
Plus audacieux, saisissent un fin tanga,
Le font glisser, lentement, le long de ses bas.

Elle amène aux talons cette belle étoffe,
D'un geste du pied me l'envoie, me l'offre,
Je l'attrape au vol et me gorge de désir.

Je la rejoins, elle s'est déjà évanouie,
Vers l'alcove caline où, toute la nuit,
Nos deux corps brûleront dans un feu de plaisir.

Partager cet article

Repost 0
Published by François - dans Dentelles câlines
commenter cet article

commentaires

Teo 23/01/2010 10:08


Récit où la passion transparaît si bien


François 23/01/2010 10:55


Merci !


evy 16/01/2010 18:36


ho là là qu'elle nuit


armandie 12/01/2010 21:31


c'est vraiment un magnifique ensemble que ces trois parties, la progression dans le charme est délicieuse et la conclusion remplie de rêves.
j'aime beaucoup "lascivement montée en haut de mes rêves" que c'est joli!


François 15/01/2010 17:21


Je suis ravi que ces vers ai plu. Quant à la phrase que vous citez, elle pourrait résumer ces 3 poèmes et le jeu de séduction féminin... :))) Amitiés, François.


Présentation

  • : Rêveries en vers
  • : Quelques mots qui ont cheminé dans mon esprit au gré des inspirations, au fil du temps...
  • Contact

Information

Tous les textes de ce blog, sauf mention contraire, sont écrits de ma main, merci de ne pas les reproduire ou, au moins, par courtoisie, m'en avertir...

Recherche

Pages

Quelques belles photos