Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 décembre 2010 3 29 /12 /décembre /2010 07:00

  à M.A.

Maudite nuit, inlassablement, tu reviens,
Chaque année, hanter les rires de mes larmes,
Parader dans mon âme, quand minuit s'en vient,
En funeste cortège, peines pour armes.

Ce triste souvenir marquera à tout jamais
Un jour singulier autrefois renaissance,
Ne laissant qu'inéluctable fin, désormais,
Année après année, douleur de l'absence.

Restera gravée au plus profond de mon cœur,
Cette longue veillée d'un funèbre départ,
Jamais ne s'oubliera, la sinistre tiédeur
D'une larme laissée en glissant "au revoir".


Partager cet article

Repost 0
Published by François - dans Mélancolies
commenter cet article

commentaires

Line 01/01/2011 18:24


Cher François que 2011 t'apporte la sérénité
de la santé et du bonheur pour toi et ceux que tu aimes

je t'embrasse

à bientôt


François 01/01/2011 21:19



Merci Line, meilleurs voeux également pour cette nouvelle année qui commence.


Bises.



Mounette 31/12/2010 14:38


Je te souhaite cher François une belle année 2011 qu'elle t'apporte tout ce qui est bon pour toi. Et dans la corbeille j'y dépose un bouquet de pensées amicales
Mounette


François 01/01/2011 21:14



Merci beaucoup Mounette, à mon tour je te souhaite une très belle année pour toi et tes proches. Merci pour ces belles pensées, je t'en envoie en retour avec grand plaisir !


Amitiés.



Jill 30/12/2010 22:59


Et bien j'hésite sur ce qui motive vos mots... la disparition d'un être cher ? Mais en écoutant les paroles de la mamma morta il est question aussi d'Amour.
Est-il question de la disparition de l'année passée... cycle perpétuel, amenant la mélancolie à celui qui doute sur l'avenir ? Si vous êtes en peine, sachez que mes pensées vous accompagnent. Tous
mes souhaits pour une fin d'année sereine et douce.


François 01/01/2011 21:19



Une disparition datant de quelques années, mais dont la douleur revient inlassablement à chaque anniversaire. Le choix de ce morceau si brillamment interprété par Maria Callas n'était pas
innocent, l'Amour va de pair avec une telle douleur.


Je vous remercie de vos mots et vous souhaite, à mon tour, tous mes meilleurs voeux, à vous et vos proches, pour cette nouvelle année qui verra, je l'espère, les mots se marier aux belles
images...


Bises à vous



Line 29/12/2010 19:33


Chère poète
certains évènements tragiques de notre vie sont accentués par la date.
Perdre un être cher est déjà une immense douleur mais quand la date fatidique est jointe à une période de fêtes , automatiquement la douleur revient comme la magnifique voix de Maria Callas rouvrir
la blessure qui elle ne se referme jamais.
Cher François permets-moi de t'embrasser avec toute mon amitié.


François 01/01/2011 21:13



Merci beaucoup Line de ce beau témoignage de compassion. On n'oublie jamais, mais la poésie aide à laisser resortir la tristesse, pour mieux l'accepter. Merci encore à toi et je te souhaite tous
mes meilleurs voeux pour cette nouvelle année à toi ainsi qu'à ta famille et tes proches. Bises.



Philippe 29/12/2010 18:32


Ce texte très émouvant a réveillé chez moi le funeste souvenir d'un départ trop cruel. Tes mots, pour douloureux qu'ils sont, n'en sont pas moins d'une douce tendresse...
Merci

Par avance, je te souhaite l'ami, une belle année 2011

philippe


François 01/01/2011 21:01



Merci beaucoup Philippe, je voulais ces mots tendres effectivement... Meilleurs voeux à toi également. Amitiés.



Présentation

  • : Rêveries en vers
  • : Quelques mots qui ont cheminé dans mon esprit au gré des inspirations, au fil du temps...
  • Contact

Information

Tous les textes de ce blog, sauf mention contraire, sont écrits de ma main, merci de ne pas les reproduire ou, au moins, par courtoisie, m'en avertir...

Recherche

Pages

Quelques belles photos