Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mai 2011 3 04 /05 /mai /2011 07:00

 

Mon imaginaire. S'esquissent quelques traits
En toute hâte, entre deux pensées brumeuses,
Pourtant incontrôlé, le chef d'oeuvre apparait,
Le si doux souvenir de courbes voluptueuses.

Mon cœur. S'emballant en multiples battements
Quand, bien que virtuelle sensualité,
L'évocation me révèle l'enchantement,
La plus belle expression de la Féminité.

Mes lèvres. Sentant toujours les fines caresses,
La passion déposée par des touches d'ivresse,
Dont mon corps, demeuré saoûl, se fait le témoin.

Rien ne s'efface quand la pluie sombre ravine,
Mieux, persiste la belle image Poitevine,
Ton visage qui sourit quand je pars au loin.

Partager cet article

Repost 0
Published by François - dans Mélancolies
commenter cet article

commentaires

peintrefiguratif 10/05/2011 10:55


il y a pas mal de temps que je n'étais pas venue lire tes poème sensuel
j'adore la façon dont tu écris tout en douceur et pourtant des mots qui donnent chaud au coeur et au corps
bonne journée


François 19/05/2011 21:23



Merci beaucoup !



Line 09/05/2011 10:55


Bonne semaine cher poète et bonne journée

bisous soleil


Mounette 07/05/2011 11:02


Quand les souvenirs restent doux à la mémoire et savent illuminer une journée de pluie. Ses emois partagés comme un film projeté résonne à nos mémoires. Merci poète des dentelles
Bon weekend
Mounette


François 19/05/2011 21:21



Merci beaucoup Mounette pour tes mots et ton passage, toujours un plaisir. Amitiés à toi.



Jill 05/05/2011 09:33


Il faut savoir comme vous le faites ici garder nos souvenirs précieusement et en ressortir le meilleur. C'est ce qui fait de nous des êtres capables de saisir au vol le(s) plaisir(s) que la vie
nous offre.
Qu'il est bon de ne pas laisser place à l'amertume mais accepter que rien n'est immuable et que tout n'est que recommencement ;)
Notre mémoire nous y aide... je pense que la perdre un jour serait source d'une infinie tristesse.

Baisers in memoria


François 19/05/2011 21:18



Oh non, il ne faut surtout pas perdre ces souvenirs car ils construisent à la fois ce que nous sommes mais aussi ce que nous deviendrons. Alors je garde très précieusement ces images, ces mots,
ces sentiments, parfois ils me déchirent un peu, mais sans eux, je ne serais plus moi. Les souvenirs ici évoqués sont très forts et sont ancrés en moi, en nous.


Merci de vos mots, toujours très agréables à découvrir.


Baisers pour vous.



Line 04/05/2011 18:47


ce soir tu nous as gatée

Phil Collins plus tes mots caressants que je retrouve avec plaisir
la persistence de ce souvenir fait battre ton coeur pour notre bonheur
cher poète des dentelles que j'aime lire ta poésie

bisous de Line


François 19/05/2011 21:15



J'ai toujours eu un gros coup de coeur pour cette chanson, assez mélancolique. Je suis ravi que mes mots t'ait plu. Merci beaucoup à toi.


Bisous !



Présentation

  • : Rêveries en vers
  • : Quelques mots qui ont cheminé dans mon esprit au gré des inspirations, au fil du temps...
  • Contact

Information

Tous les textes de ce blog, sauf mention contraire, sont écrits de ma main, merci de ne pas les reproduire ou, au moins, par courtoisie, m'en avertir...

Recherche

Pages

Quelques belles photos