Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 février 2010 2 02 /02 /février /2010 07:13

Comment ignorer ton mépris ostensible
Pour mes mots, mes gestes, mes pensées incisives.
Je me heurte à ton indifférence affective
Qui, d’une distance aveugle, atteint pourtant sa cible.

Je crois convoiter un microcosme insensible,
Je ne peux rien faire pour notre histoire qui dérive.
Comment ignorer ton mépris ostensible
Mur, devant moi que tu dresses, défense passive ?

Je me sens seul, me renferme, de moins en moins libre,
Pris dans une toile d’incertitude maladive,
Mais, conscient de ces logiques que j’esquive,
Je finis par me croire un brin trop sensible.

Mais comment ignorer ton mépris ostensible…

Partager cet article

Repost 0
Published by François - dans Rêves sombres
commenter cet article

commentaires

Line 21/09/2010 18:09


cher François

je n'avais pas lu ta plume sombre et tu la manies d'une belle façon, rien de plus déchirant quand on aime que le mépris et l'indifférence

bisous + un sourire


François 21/09/2010 19:56



Bonsoir Line,


Ce poème fait partie des quelques uns que j'écrivis il y a déjà plus d'une dizaine d'années, dans une période plus sombre. La poésie est d'ailleurs venue à moi par son côté obscur, en témoignent
de nombreux poèmes de ce blog, qui ne respecte pas l'ordre chronologique. Tu retrouveras certainement ces poèmes parmi les autres.


Je te remercie beaucoup de ton commentaire !


Bises souriantes et colorées à toi.



Monica15 03/03/2010 06:43


que faire contre l indifférence , , ce mur contre lequel on se fracasse de désespoir ..
mais pour le décrire vous avez su trouver les mots ......


François 03/03/2010 16:43


On ne peut rien faire, je pense. Merci beaucoup d'avoir apprécié ce texte !


sirene 07/02/2010 16:56


que de belles paroles..


François 07/02/2010 20:12


Merci !


Mounette 04/02/2010 20:50


Affective indifférence.
Ou comment faire comprendre que plus rien n'existe. Indifférence sentiment insupportable pour celui qui le subit. Mélancolie engendrée par ce qui n'est plus mais dont l'absence est incomprehensible
!!!
Vouloir se battre oui mais contre quoi, des moulins à vent.
Rage de l'impuissance. Beau texte !!!
Mounette


François 05/02/2010 13:45


Merci beaucoup Mounette ! Je suis parfaitement d'accord avec vous, rien de pire que l'indifférence !


dixden 03/02/2010 21:52


Je trouve ce registre de la mélancolie très émouvant et y vois de façon très bien écrite tous les affres de l'impuissance des émotions veines... Bravo
Amitiés
DD


François 05/02/2010 13:46



Oui, indifférence rime exactement avec impuissance... Merci Dixden de ton passage et ton commentaire toujours aussi agréable à lire !
Amitiés,
François.



Présentation

  • : Rêveries en vers
  • : Quelques mots qui ont cheminé dans mon esprit au gré des inspirations, au fil du temps...
  • Contact

Information

Tous les textes de ce blog, sauf mention contraire, sont écrits de ma main, merci de ne pas les reproduire ou, au moins, par courtoisie, m'en avertir...

Recherche

Pages

Quelques belles photos