Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
25 janvier 2010 1 25 /01 /janvier /2010 06:45

A lire peut-être avec des yeux d'enfants, un coeur aimant ou l'esprit léger...

Le château du royaume, fièrement, se dresse,
Au milieu des arbres, et puis cette rivière
Qui coule comme le bonheur inonde ces terres,
Les hommes sont heureux, les femmes des déesses.

Le Prince sourit, se noyant dans ces beaux yeux,
Regard embrasé à sa douce princesse,
Témoignage d'amour d'un cœur qui ne cesse
Pour sa chère et tendre de brûler de mille feux.

Il prend sa main et la caresse tendrement,
La serre tellement fort que son corps tremblant
Frissonne jusqu'à son cœur, en tous points conquis...

Il est fou, saoul, enivré par tous ses charmes,
Succombant à sa princesse qui le désarme,
Emportant avec elle un amour infini.

Partager cet article

Repost 0
Published by François - dans Rêveries
commenter cet article

commentaires

Lise 25/01/2010 21:20


Comme elle a bien de la chance, cette princesse... Sera-t-elle mériter cet amour que lui dédie cet amoureux transi en lettres réelles ce que le cœur silence ? Amitié. Lise


François 27/01/2010 08:21


Qui sait... ? :)))


dixden 25/01/2010 09:37


une jolie revisite de l'amour courtois, qui nous fait oublié la cruauté de certains contes pour enfants. :)


François 25/01/2010 11:10


Merci beaucoup Dixden... cette "revisite" utopique, avec un petit côté bisounours me plaît parfois à imaginer... comme si un autre monde... :)))


Présentation

  • : Rêveries en vers
  • : Quelques mots qui ont cheminé dans mon esprit au gré des inspirations, au fil du temps...
  • Contact

Information

Tous les textes de ce blog, sauf mention contraire, sont écrits de ma main, merci de ne pas les reproduire ou, au moins, par courtoisie, m'en avertir...

Recherche

Pages

Quelques belles photos