Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 octobre 2014 7 12 /10 /octobre /2014 10:00

Je marche dans la rue, perdu dans mes pensées,
Au milieu de ces bruits et ce cri pour survivre,
Frêle appel à l'aide d'une voix insensée,
Mais je ne l'entends pas, trop occupé à vivre.

 

Allongée sur le sol, des contours, une forme,
Si éloignée de moi mais tellement humaine,
Cette main qui se tend vers nous tous, uniformes,
Mais je ne la vois pas, pourtant sans nulle haine.

 

Pas d'attention pour ce gisant bien trop vivant
Pour être ainsi méprisé de tous mes suivants ;
L'ignoble ignorance pourrait-elle l'abattre ?

 

Si, de mon eau, je n'inonderai des déserts,
Si, d'une pièce je ne vaincrai la misère,
D'un regard, un sourire, je peux la combattre.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by François - dans Inspirations
commenter cet article

commentaires

Océanique 12/10/2014 11:45

En écho à mon poème où c'était la forme allongée qui s'exprimait
Oui jetons un regard
Bel écrit Poète
Baisers

François 15/11/2014 20:58

Merci beaucoup chère poétesse !
J'espère que tu vas bien.
Baisers pour toi !

Pierre de NYLON-MODE 12/10/2014 10:32

Et si notre société qui se dit "moderne et égalitaire", oubliait la finance pour se gaver, mais plutôt pour donner un toit, un job, à manger simplement à chacun de nous.

Personnellement je ne donne pas d'argent, mais dans ce cas-là, j'achète à manger, et je le donne avec quelques mots à ses personnes.

Amitiés

François 15/11/2014 21:00

Je suis un peu comme vous, plutôt réfractaire à donner de l'argent, mais l'important serait que rien ne puisse jamais obliger un homme, une femme, à s'allonger dans la rue...
Belle utopie...
Amitiés, cher Gentleman.

Pamina NylonStockingSpell 12/10/2014 10:15

Votre texte me touche au plus haut point, car à l'instant, faisant les courses dans ma petite ville si souriante, j'ai vu de loin une forme humaine allongée sur le trottoir. Bouleversée par ce spectacle trop souvent rencontré, totalement démunie face à cette personne, face à ce message d'une société qui marche trop souvent sur la tête...

François 15/11/2014 21:02

Un jour, peut-être, retrouverons-nous l'endroit...
Merci pour ces mots, chère Pamina.
Amitiés, et une bise.

Présentation

  • : Rêveries en vers
  • : Quelques mots qui ont cheminé dans mon esprit au gré des inspirations, au fil du temps...
  • Contact

Information

Tous les textes de ce blog, sauf mention contraire, sont écrits de ma main, merci de ne pas les reproduire ou, au moins, par courtoisie, m'en avertir...

Recherche

Pages

Quelques belles photos