Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 septembre 2014 7 21 /09 /septembre /2014 22:27

Mille excuses à M. De La Fontaine pour ce détournement de son oeuvre...

 

Sa très chère et tendre sur ses talons perchée
Ajustait patiemment ses voilages.
Son homme, par ces faveurs aguiché,
Lui fit de son air point trop sage :
"Très chère, que votre dessin est beau !
Que vos atours s'en font les flambeaux !
Pardonnez l'audace, mais si vos dessous se font volages
Autant que votre derrière vaut tout mirage,
Vous êtes l'incarnation d'une Féminité en émoi."
A cette flatterie, elle succombe sans effroi,
Se tourne, lui affiche son pavois
Et laisse choir l'étoffe qu'elle lui envoie.
Le coquin la saisit, lui révèle son ardeur,
De sa bienséance, se fait le frondeur,
Jusqu'à ce qu'à la jouissance ils gouttent.
Il s'exclame alors "Madame, quelle divine déroute !"
Le belle, ainsi prise, lui fit, l'air ingénue :
"Jamais ne jurerai qu'il ne me prendra plus !!!"

 

Partager cet article

Repost 0
Published by François - dans Dentelles câlines
commenter cet article

commentaires

MissLegs 04/10/2014 16:20

Je pense que le "bon Jean" ne vous en voudrait pas ;) !
Charmant et audacieux détournement, votre oeuvre mérite d'être aussi largement diffusée et appréciée que la sienne !
Des baisers soyeux à vous François !

François 15/11/2014 20:50

Me voilà donc rassuré !
Vous exagérez certainement le mérite de ce poème, mais je suis tout de même très touché !!
Merci !!
Baisers chapeau bas...

Océanique 27/09/2014 18:39

Donnerai-je en présent
A cet homme volage
Mon cœur, mes sentiments
Mes dentelles en voilage

Pourtant je lâche prise
Et offre en cadeau
Mon âme émue, éprise
Pour lui rien n'est trop beau

Pour jouir de son ramage
Mettrais mes beaux atours
Puis fermerais la cage
Et la nuit et le jour

Les chemins de traverse sont création
Merci poète des dentelles
Baisers

François 28/09/2014 09:00

Tes mots sont aussi talentueux qu' émouvants, chère poétesse !! Mille mercis pour ces vers affriolants ! Baisers dentelle

françoisedu80 25/09/2014 22:31

Paradez ma Chère dans vos beaux atours
de coquinerie en gestes étudiés le mâle
sera cerné , allongez la main
clignez de l'oeil , pointez l'escarpin
une couture fine sur le bas nylon
léger déanchement , danse de séduction
la soie est légère , bien brillante dans le soleil
plus que tentante , comme un fruit gorgé de miel
Saveur convoitée et dans la volupté furent partagée .

Baisers grand siècle

François 28/09/2014 09:03

À vous lire, je croirais presque que vous étiez présente ! ;) je ne sais si M. De La Fontaine avait imaginé inspirer de telles parades, mais il ne les aurait certainement pas renié ! Merci à vous, belle plume !
Baisers point affabulants

Présentation

  • : Rêveries en vers
  • : Quelques mots qui ont cheminé dans mon esprit au gré des inspirations, au fil du temps...
  • Contact

Information

Tous les textes de ce blog, sauf mention contraire, sont écrits de ma main, merci de ne pas les reproduire ou, au moins, par courtoisie, m'en avertir...

Recherche

Pages

Quelques belles photos